yacine&narimane

Bienvenue sur notre blog

29 octobre, 2008

pour votre santé cuisinez vous-meme ce que vous mangez!

Classé dans : Liens — yacine79 @ 14:02

Notre Blog Yacine & Narimane  est un bon outil 

pour votre santé cuisinez vous-meme ce que vous mangez!

Classé dans : Liens — yacine79 @ 13:58

Notre Blog Yacine & Narimane  est un bon outil 

10 février, 2009

Table des calories

Classé dans : sante — yacine79 @ 16:29

Consultez la composition de milliers d’aliments, testez les menus (à 1000, 1200, 1500 calories) et recettes (entrées, plats minceur, desserts…) et proposez vos propres recettes. Adresse : http://www.tabledescalories.com/ Table des calories a reçu 268 visites depuis le 1 janvier 2006 Mots-clés : calories   alimentation équilibrée   recettes minceur   diététique   alimentation saine   perdre du poids   plats minceur Rubrique : Santé, beauté > Perdre du poids

3 février, 2009

Fondant au chocolat

Classé dans : recettes — yacine79 @ 14:16

ngrédients (6 personnes):

200 g de chocolat; 170 g de beurre; 100 g de sucre; 70 g de farine ; 5 oeufs plus quelque petite carré de chocolat.

Préparation:

Faire fondre 200 g de chocoalt avec 170 g de beurre dans un saladier. Dans un autre saladier cassez 5 oeufs puis versez 100 g de sucre et 70 g de farine, puis melanger le tout. Une fois que le chocolat et le beurre sont fondus, melangez le beurre et le chocolat puis ajouter le melanger a la pâte( ou nous avons mis les oeufs, la farine et le sucre) . Mélanger le tout. Versez la pâte dans des petits moule et incorporé au milieu un carré de chocolat dans chaque moule.
Faites cuire votre gâteau 10 minutes au thermosta 200°C.

Les fibres: quel rôle dans le cadre d’un régime alimentaire sain?

Classé dans : sante — yacine79 @ 14:09
Bien qu’il ne s’agisse pas d’un «nutriment», les fibres alimentaires représentent une composante importante de notre régime alimentaire, essentiellement parce qu’elles traversent l’organisme sans être absorbées.

Qu’est-ce que les fibres alimentaires ?

Les fibres alimentaires ou «aliments de lest» sont les parties comestibles d’une plante qui ne peuvent être digérées ou absorbées dans l’intestin grêle et parviennent intactes dans le gros intestin. Il s’agit des polysaccharides autres que l’amidon (par ex. la cellulose, l’hémicellulose, les gommes, les pectines), des oligosaccharides (par ex. l’inuline), de la lignine et des substances végétales associées (par ex. les cires, la subérine). Le terme «fibres alimentaires» recouvre également un type d’amidon appelé amidon résistant (présent dans les légumes secs, les graines et céréales partiellement moulues et certaines céréales pour petit-déjeuner) car il résiste à la digestion dans l’intestin grêle et arrive intact dans le gros intestin.

Les sources de fibres alimentaires

On trouve des fibres alimentaires dans les fruits (poires, fraises, mûres, framboises, cassis et groseilles, oranges), les légumes (choux de Bruxelles, artichauts, oignons, ail, maïs, pois, haricots verts, brocolis), les légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots) et les céréales complètes (son en flocons et céréales au son d’avoine, pains aux céréales complètes et céréales mélangées).

Les différents types de fibres alimentaires

Les fibres alimentaires sont souvent classées en fonction de leur solubilité, en fibres solubles et insolubles. Ces deux types de fibres sont présents en proportions variables dans les produits alimentaires contenant des fibres. L’avoine, l’orge, les fruits, les légumes frais et les légumes secs (haricots, lentilles, pois chiches) constituent de bonnes sources de fibres solubles, tandis que les céréales complètes et le pain complet sont riches en fibres insolubles.

Les fibres alimentaires et la santé

Les fibres alimentaires ingérées progressent le long du gros intestin où elles fermentent partiellement ou complètement sous l’effet des bactéries intestinales. Plusieurs sous-produits, des acides gras à chaîne courte et des gaz, se forment au cours du processus de fermentation. C’est l’action combinée du processus de fermentation et des sous-produits ainsi formés qui contribue aux effets bénéfiques des fibres alimentaires sur la santé.

Les principaux effets physiologiques attribués aux fibres alimentaires concernent :

• La fonction intestinale
Les fibres alimentaires, particulièrement les fibres insolubles, contribuent à prévenir la constipation en augmentant le poids des selles et en réduisant la durée du transit intestinal. Cet effet est renforcé si la consommation de fibres s’accompagne d’une augmentation de la quantité d’eau absorbée. Les acides gras à chaîne courte, qui se forment lorsque les fibres fermentent sous l’effet des bactéries intestinales, constituent une source importante d’énergie pour les cellules du côlon et inhiberaient la croissance et la prolifération des cellules cancéreuses de l’intestin.
En améliorant la fonction intestinale, les fibres alimentaires réduisent également le risque de maladies et de troubles tels que la diverticulose et les hémorroïdes et pourraient également avoir un effet protecteur contre le cancer du côlon.

• La glycémie
Les fibres solubles ralentiraient la digestion et l’absorption des hydrates de carbone et réduiraient donc l’augmentation de la glycémie consécutive à un repas (post prandiale), ainsi que la sécrétion d’insuline. Cette action peut aider les diabétiques à améliorer le contrôle de leur glycémie.

• Le cholestérol sanguin
Les résultats de plusieurs études épidémiologiques identifient un autre rôle des fibres alimentaires dans la prévention de la maladie coronarienne : l’amélioration des profils lipidiques. Des essais cliniques confirment les résultats de ces études. Les fibres visqueuses isolées, telles que la pectine, le son de riz et le son d’avoine abaissent le taux de cholestérol sérique total et le taux de cholestérol LDL (à lipoprotéines de basse densité ou mauvais cholestérol). Parallèlement, des études visant à démontrer qu’un régime riche en fibres alimentaires de toutes sortes protège également contre la maladie coronarienne se poursuivent.

• Les autres effets
Outre la prévention de la constipation, l’amélioration de la glycémie et des profils lipidiques qui constituent les principaux résultats bénéfiques d’un régime alimentaire riche en fibres, il existe d’autres effets intéressants. Par exemple, les fibres peuvent avoir un effet rassasiant grâce à leur volume, sans apport de calories supplémentaires, contribuant ainsi à la régulation du poids.

Pour profiter de tous les effets intéressants des fibres, il est important d’en varier les sources. Les régimes comportant des fruits, des légumes, des lentilles ou des haricots secs et des céréales complètes n’apportent pas seulement des fibres alimentaires, mais également de nombreux autres nutriments et composants indispensables à une bonne santé.

Références

  • Anonymous. Position of the American Dietetic Association: Health implications of dietary fibre. Journal of the American Dietetic Assoc. July 2002; Vol. 7: 993-1000.
  • Bessesen, D.H. The Role of Carbohydrates in Insulin Resistance. Journal of Nutrition (2001)131: 2782S – 2786S.
  • De Vries, J. On defining dietary fibre. Proc. of the Nutrition Society (2003): 62, 37-43.
  • Lupton, J.R., Turner, N.D. Dietary Fibre and Coronary Disease: Does the evidence support an association? Current Atherosclerosis Reports (2003): 5, 500-505.
  • Carbohydrates: Nutritional and health aspects. 2003 ILSI Europe Concise Monograph Series. ILSI Press.

FOOD TODAY 06/2005

Les fibres: quel rôle dans le cadre d’un régime alimentaire sain?  dans sante print%287%29

Quelle : Le Conseil Européen de l’Information sur l’Alimentatio

Qu’est-ce que le diabète?

Classé dans : sante — yacine79 @ 14:06


Qu'est-ce que le diabète? dans sante quest-ceque_diabLe diabète est une maladie chronique incurable causée par une carence ou un défaut d’utilisation de l’insuline entraînant un excès de sucre dans le sang. Produite par le pancréas, l’insuline est une hormone qui permet au glucose (sucre) contenu dans les aliments d’être utilisé par les cellules du corps humain. Les cellules disposent de toute l’énergie dont elles ont besoin pour fonctionner.

Si l’insuline est insuffisante ou si elle ne remplit pas son rôle adéquatement, comme c’est le cas dans le diabète, le glucose (sucre) ne peut pas servir de carburant aux cellules. Il s’accumule alors dans le sang et est ensuite déversé dans l’urine. À la longue, l’hyperglycémie provoquée par la présence excessive de glucose dans le sang entraîne certaines complications, notamment au niveau des yeux, des reins, des nerfs, du cœur et des vaisseaux sanguins.

À ce jour, la cause réelle du diabète demeure inconnue. Nous savons toutefois que certains facteurs peuvent influencer l’apparition du diabète : hérédité, l’obésité, la grossesse, certains virus ou certains médicaments, etc.

Combien y a-t-il de personnes diabétiques au Québec?On estime à près de 550 000, le nombre de personnes diabétiques au Québec. Parmi ce nombre, environ 225 000 personnes ignorent leur état. L’Organisation mondiale de la santé prévoit que le nombre de personnes diabétiques doublera d’ici l’an 2025, faisant du diabète la nouvelle épidémie.

Les coûtsLe nombre grandissant de cas entraîne de lourdes conséquences pour la société, surtout si on considère que 30 % des personnes diabétiques contracteront des complications débilitantes, voire même mortelles. Le diabète est une des principales cause de cécité, d’amputations non-traumatiques, d’insuffisance rénale et un facteur important de maladies cardiovasculaires et d’accidents vasculaires cérébraux.

Le fardeau économique et social du diabète est énorme. Il est estimé à près de 2 milliards de dollars par année, en coûts directs et indirects à l’ensemble de la société québécoise.

Les types de diabèteIl existe 2 types principaux de diabète : le type 1 et le type 2. Parfois, le diabète se développe pendant la grossesse et on l’appelle alors diabète gestationnel.

Le diabète de type 1Le diabète de type 1 se manifeste à l’enfance, à l’adolescence et chez les jeunes adultes. Il se caractérise par l’absence totale de la production d’insuline. Les personnes diabétiques de type 1 dépendent d’injections quotidiennes d’insuline pour vivre. Il est présentement impossible de prévenir ce type de diabète. Les recherches s’effectuent principalement vers la compréhension des mécanismes détruisant les cellules responsables de la production d’insuline.

Le diabète de type 2Le diabète de type 2 se manifeste beaucoup plus tard dans la vie, généralement vers l’âge de 40 ans. La très grande majorité des personnes atteintes de diabète ont ce type de diabète, environ 90 % des cas. Depuis quelques années, on remarque que ce diabète apparaît plus tôt et chez certaines populations à risque, il peut apparaître dès l’enfance.

Nous savons que les peuples autochtones, les hispanophones d’Amérique, les asiatiques et les populations d’origine africaine semblent développer la maladie plus que les autres. Une prédisposition génétique, un surplus de poids et le manque d’activité physique contribuent à l’apparition d’un diabète de type 2. Cependant, certaines études tendent à démontrer qu’une alimentation riche en gras pourrait aussi être un facteur de risque.

Le diabète de type 2 est le type le plus sournois. Les symptômes peuvent être minimes et passer inaperçus pendant plusieurs années. Malheureusement, quand il est diagnostiqué, le mal est fait.

En apportant des corrections importantes à nos habitudes de vie, il est possible de retarder l’apparition de la maladie et aussi d’en diminuer l’impact.

Le diabète de grossesseLe diabète de grossesse se manifeste pendant la grossesse, généralement vers la fin du 2e et au 3e trimestre. Il est aussi connu sous le nom de diabète gestationnel. Dans 90 % des cas, il disparaîtra après l’accouchement.

On retrouve un diabète gestationnel dans 2 à 4 % des grossesses. Il affecte à la fois le bébé et la mère. L’enfant risque d’être plus gros que la normale. Chez la mère, la présence du diabète accroît les risques d’infections, augmente le niveau de fatigue et peut causer des complications lors de l’accouchement.

Le diabète de grossesse se traite et se contrôle par une saine alimentation, et l’adoption d’une bonne hygiène de vie. Si, malgré ces changements, le diabète n’est pas bien contrôlé, l’utilisation d’insuline deviendra nécessaire car l’emploi d’anti-diabétiques oraux est contre-indiqué lors d’une grossesse.

Les symptômesLes symptômes du diabète ne se présentent pas tous de la même manière et avec la même intensité. Qu’il s’agisse du type 1, du type 2 ou du diabète de grossesse, une consultation avec le médecin s’impose. Les symptômes sont :

fatigue, somnolence
augmentation du volume des urines
soif intense
faim exagérée
amaigrissement
vision embrouillée
cicatrisation lente
infection des organes génitaux
picotements aux doigts ou aux pieds
changement de caractère

Il est à noter que, parfois, les symptômes ne sont pas apparents. Le diabète est une maladie grave. Il peut avoir un impact considérable sur la qualité de vie des personnes qui vivent avec cette maladie.

Sources : Diabète Québec, Association canadienne du diabète, Association médicale Canadienne, American Diabetes Association. Mars 2001. Révisé en février 2004.

Grossesse et Diabète : Points importants

Classé dans : sante — yacine79 @ 14:03

Grossesse et Diabète :
Points importantsLa femme diabétique qui souhaite devenir enceinte doit rencontrer
son médecin avant la conception. Une évaluation de sa condition ainsi que l’atteinte et le maintien d’un contrôle optimal de la glycémie sont essentiels.

Un contrôle optimal de la glycémie permet de réduire les risques de malformations congénitales majeures chez le fœtus. Il a été prouvé que l’environnement maternel dans lequel baigne le fœtus a une influence directe sur l’organogenèse (c’est-à-dire
la formation de tissus ou organes comme le cœur et le cerveau, vers les 3 à 5 semaines après la conception). Comme l’hyperglycémie et les cétones sont toxiques pour le fœtus,
il est donc primordial de normaliser le taux de sucre sanguin avant même de devenir enceinte.
De plus, la consultation avant la conception permet d’initier l’administration d’un supplément multivitaminique contenant
de l’acide folique. L’acide folique réduit lui aussi le risque de malformations congénitales.
Toute femme enceinte diabétique doit rencontrer régulièrement
les membres d’une équipe traitante expérimentée en soins prénatals. Si c’est possible, la consultation et le suivi en clinique de grossesses à risques élevés (Clinique GARE) sont fortement recommandés. Le suivi d’une grossesse chez une femme diabétique implique des rendez-vous médicaux fréquents.
Pour ce qui est de la diététiste, son rôle consiste à établir un plan d’alimentation équilibré qui fournit tous les éléments nutritifs
dont la femme enceinte a besoin. Des modifications alimentaires peuvent parfois être nécessaires afin de minimiser les inconforts reliés à la grossesse (nausées, vomissements, brûlures d’estomac). Enfin, des repas légers, complétés par des collations nutritives, peuvent aussi être recommandés afin de réduire l’ampleur des variations de la glycémie.
Les mesures quotidiennes de la glycémie, la surveillance régulière de la prise de poids de même que l’ajustement des doses d’insuline sont des aspects qui devront être considérés tout au long de la grossesse.

En résumé, il faut que la femme diabétique qui souhaite devenir enceinte s’investisse entièrement dans son traitement et qu’elle apprenne à s’adapter aux changements progressifs mais importants
qui surviendront; le diabète est en effet influencé de diverses manières pendant la grossesse.

Source : Plein Soleil – Printemps 2001, Marie-Claire Barbeau, Dt.P. – Service d’enseignement Diabétaide

29 octobre, 2008

Crêpes mille trous (Beghrir

Classé dans : recettes — yacine79 @ 14:30

 

Crêpes mille trous (Beghrir)

Facile

Préparation : 15 mn
Cuisson : 15 mn
Repos : 30 mn
Temps total : 60 mn

Pour 6 personnes :

  •   375 g de semoule
  •   40 g de levure boulangère
  •   125 g de farine
  •   1 cuillère à café de sel
  •   1 cuillère à café de sucre
  •   1/2 litre de lait
  •   1/2 litre d’eau
  •   2 oeufsPour la sauce :
  •   1/4 litre d’eau
  •   50 g de beurre
  •   4 cuillères à soupe de miel
  • Losanges glacés

    Classé dans : recettes — yacine79 @ 14:26

    Pour 30 pièces environs

     

    500 g de petits beurre
    1 petite boite de halva
    200 g de beurre
    100 g d’amandes mondées
    150 g de sucre en poudre
    1 œuf
    200 g de sucre
    pignons de pins

    Dans un saladier, émiettez finement les petits-beurre
    ajouter le halva râpé
    Mélanger. Incorporer les amandes hachées et le beurre fondu
    Travailler à la main soigneusement jusqu’à obtenir une pâte homogène souple.
    Etaler au rouleau sur le plan de travail en une abaisse de 2 cm d’épaisseur environ.
    Découper des losanges à l’aide d’un couteau pointu. Réserver
    Préparer le glaçage : dans une casserole, verser le sucre en poudre. ajouter un verre d’eau. porter sur feu moyen et laisser cuire pendant 15 à 20 mn en remuant jusqu’à obtenir un sirop assez épais
    Retirer alors du feu et laisser refroidir
    Incorporer à ce moment le blanc d’œuf et le sucre glace tout en battant au fouet électrique
    Travailler 2 ou 3 minutes pour obtenir un mélange onctueux homogène
    tremper le dessus des losanges dans ce glaçage. Décorer avec 2 ou 3 pignons de pin. Disposer chaque gâteau sur un plat et mettre ensuite au réfrigérateur pendant au moins 2 h
    Placer chaque losange dans un godet de papier alimentaire
    Garnir un plat de présentation et servir. 

    Feqqas Raisins Et Airelles

    Classé dans : recettes — yacine79 @ 14:25

     DSCN6922

     INGREDIENTS :
    50 GR D’AMANDES
    80 GR DE SUCRE ROUX
    10 CL D’HUILE
    2 OEUFS
    350 GR DE FARINE
    1 PINCEE DE SEL
    1/2 SACHET DE LEVURE CHIMIQUE
    100 GR DE MELANGE RAISINS ET AIRELLES SECS
    20 GR D’ANIS
    2 C à S D’EAU DE FLEUR D’ORANGER
    pour la dédo :
    1 OEUF 

    hacher grossièrement les amandes
    dans un plat , travailler à la main l’huile , le sucre , l’eau de fleur d’oranger et les oeufs
    ajouter les amandes , le mélange raisins , airelles et l’anis
    ajouter la farine , le sel et la levure
    pétrir rapidement afin d’obtenir une pâte homogène
    confectionner des boudins de 6 cm de diamêtre et les poser sur une plaque de cuisson
    battre l’oeuf et en badigeonner les boudins
    passer les pointes d’une fourchette sur chaque boudin pour faire des stries
    préchauffer le four à 160°
    y mettre alors les boudins à cuire pour 10 mn
    sortir les boudins du four et les envelopper d’un linge
    laisser reposer 1 h
    a l’aide d’un couteau découper des biscuits de 1 cm dépaisseur et les poser sur la plaque de cuisson
    enfourner de nouveau pour 15 mn environ
    laisser refroidir les feqqas

    conseil :
    comme les autres feqqas , ces biscuits se conservent très bien dans une boite hermétique et comme les autres feqqas impossible de vérifier si c’est vrai vu qu’ils sont engloutis en moins de deux
    je sais que les feqqas se conservent des mois par une amie qui les fait par kilos de farine et non par grammes et donc en grandes quantités    

    26. Petits fours – Crèmes

    Classé dans : recettes — yacine79 @ 14:23

    PETITS FOURS: Bien battre ½ tasse de beurre avec ½ tasse de sucre,1 œuf et ½ c. à thé de vanille. Ajouter 1 tasse de farine et une pincée de sel. Refroidir la pâte. La rouler et en découper des disques – garnir chacun d’une demie amande. Les déposer sur une plaque à biscuits et les cuire dans le haut du four à 350*.

    – AU CITRON: Ajouter 1 c. à thé de jus de citron et ½ c. à thé de zeste à la pâte à petits fours.

    – EN DAMIERS: Faire 2 rouleaux avec de la pâte à petits fours. Ajouter du chocolat fondu à la pâte d’un des rouleaux. Couper chaque rouleau en 4 dans le sens de la longueur. Reformer les rouleaux en inversant les couleurs. Couper en tranches. Cuire dans le haut du four à 350*.

    – EN SPIRALES: Rouler une pâte à petits fours blanche et une autre pâte dans laquelle du chocolat aura été ajouté. Les superposer et en faire un rouleau. Couper en tranches. Cuire dans le haut du four à 350*.  

    – FEUILLANTINES: Rouler mince de la pâte à petits fours. La couper en longues bandes et les réunir avec de la marmelade. Cuire dans le haut du four à 350*.

    – GINGER CRISP: Remplacer le sucre dans la recette à petits fours par quelques cuillerées de mélasse. Ajouter ¾ c. à thé de gingembre moulu, ¼ c. à thé de muscade et ½ c. à thé de soda à pâte et un peu de farine. Former en rouleau et réfrigérer. Trancher mince et cuire à four moyen en surveillant la cuisson.  

    PETITS FOURS À L’AMMONIAQUE À L’ANCIENNE: Battre ¼ tasse de beurre avec ½ tasse de sucre et 1 œuf. Ajouter 2 tasses de farine, ½ c. à thé de sel, ¼ tasse de lait et 1.5 g de carbonate d’ammoniaque. Étendre mince. Grand’mère Cordeau doublait la quantité de beurre et elle dissolvait 1 c. à thé d’ammoniaque dans le lait.  

    PETITS FOURS ITALIENS (BISCOTTI ou double cuisson): Battre 2 c. à soupe  de beurre avec ¼ tasse de sucre et 1 œuf. Ajouter 2 ¾ tasses de farine, ½ c. à thé de sel, 1 c. à thé de poudre à pâte, 1 c. à soupe d’Amaretto ou ½ c. à thé d’essence d’amandes, des lamelles d’amandes et des pépites de chocolat. Étaler en forme de rectangle sur une plaque huilée. Cuire 15 min à 350*. Refroidir. Couper en tranches de ¾ pouce et les retourner au four pour les faire griller. Laisser sécher.  

    PETITS FOURS SUÉDOIS: N’utiliser que le jaune de l’œuf de la recette des petits four au début du chapitre et diminuer un peu la farine. Rouler le mélange en petites boules. Les tremper dans le blanc de l’œuf et dans des noix hachées. Faire un petit trou dans chaque boule. Cuire 5 min à 300*. Refaire le trou et cuire encore15 minutes. Remplir le trou de confiture.  

    VANILIAS KIFLI hongrois: Former le mélange précédent en forme de croissants. Les rouler dans du sucre vanillé après cuisson et tremper les extrémités dans du chocolat fondu allégé d’un peu de beurre.
    _________
    BISCUITS À
    LA CUILLÈRE:
     

    BISCUITS À
    LA FARINE D’AVOINE: Battre ¼ tasse de beurre avec ¾ tasse de cassonade et 1 œuf. Ajouter ½ tasse de farine, 1 ½ tasse de farine d’avoine, ½ c. à thé de sel, ½ c. à thé de soda à pâte, ½ c. à thé de cannelle et ½ tasse de raisins secs. Déposer par cuillerées sur une tôle à biscuits et cuire à 350* dans le haut du four.
     

    BISCUITS À
    LA MÉLASSE: Battre ¼ tasse beurre mou avec ½ tasse de cassonade et 1 œuf, Ajouter ½ tasse de mélasse mêlée à 1 c. à thé de soda à pâte, ½ tasse de lait, 1 ½ tasse de farine, ½ c. à thé de sel et 1 c. à thé de gingembre. Déposer le mélange par cuillerées sur une tôle à biscuits et cuire à 350* dans le haut du four.
     

    BISCUITS À
    LA NOIX DE COCO: Battre ¼ tasse de beurre avec ½ tasse de sucre et 1 œuf. Ajouter 1 ¼ tasse de farine, ½ c. à thé de sel, 1 c. à thé de poudre à pâte, ½ c. à thé de sel et ½ tasse de noix de coco qui aura trempé dans ¼ tasse de lait ½ heure. Déposer le mélange par cuillerées sur une tôle à biscuits. Badigeonner les biscuits de blanc d’œuf légèrement battu et saupoudrer de coco râpé avant la cuisson. Cuire à 350* dans le haut du four.
     

    BISCUITS À L’HUILE (BISCUITS CHINOIS): Battre un œuf avec ¼ tasse de sucre et 1/3 tasse d’huile. Ajouter 1 tasse de farine, 1 c. à thé de poudre à pâte, ¼ c. à thé de sel, de l’essence de citron ou de vanille. Le mélange est collant. Aplatir les biscuits à l’aide d’un verre qui a trempé dans une assiette d’huile et ensuite dans du sucre granulé. Cuire dans un four modéré.

    BISCUITS AU BEURRE D’ARACHIDE: Battre ¼ tasse de beurre d’arachide et ¼ tasse de beurre avec ½ tasse de cassonade et 1 œuf. Ajouter ¾ tasse de farine, une pincée de sel et ¼ c. à thé de soda à pâte. Déposer par cuillerées sur une tôle à biscuits et cuire à 350* dans le haut du four.  

    BISCUITS AU FROMAGE: Passer au robot ¼ livre de fromage à la crème, ¼ livre de beurre, 1 tasse de farine, une pincée de sel et peu de poivre de cayenne. Façonner le mélange en un cylindre et le mettre au réfrigérateur. Couper aux ¼  de pouce. Cuire 10 à 12 min à 350*. Fermer le four et laisser sécher les biscuits. Les réunir par 2 avec de la gelée.  

    BISCUITS AUX BRISURES DE CHOCOLAT: Battre ½ tasse de beurre avec ½ tasse de sucre et 1 œuf. Ajouter 1 tasse de farine, ¼ c. à thé de soda à pâte, une pincée de sel, 6 onces de brisures de chocolat et ½ tasse de noix de Grenoble. Déposer par cuillerées sur une tôle à biscuits et cuire à 350* dans le haut du four.

    BISCUITS AUX DATTES (ERMITES): Battre ½ tasse de beurre avec ¼ tasse de sucre et 1 œuf. Ajouter 1 tasse de farine, une pincée de sel et ½ c. à thé de soda à pâte, ¼ tasse de dattes hachées et ¼ tasse de noix de Grenoble. Déposer par cuillerées sur une tôle à biscuits et cuire à 350* dans le haut du four.  

    BISCUITS AUX RAISINS: Battre ½ tasse de beurre avec ½ tasse de cassonade et 1 œuf. Ajouter 1 tasse de farine, une pincée de sel et1 tasse de raisins hachés, ¼ c. à thé de soda à pâte et ¼ c. à thé chacun de muscade, de cannelle et de gingembre. Déposer par cuillerées sur une tôle à biscuits beurrée et cuire à 350* dans le haut du four.  

    BISCUITS CROQUANTS À
    LA FARINE D’AVOINE ET À
    LA NOIX DE COCO: Mélanger 1 tasse de farine d’avoine, ¼ tasse de noix de coco râpé, ½ tasse sucre, 1 c. à soupe de poudre à pâte, 1 c. à thé de sel avec 1 œuf battu dans quelques cuillérées de crème. Déposer par cuillerées sur une tôle à biscuits beurrée et placer un morceau de fruits confits sur le dessus de chaque biscuit. Cuire à 350* dans le haut du four.
     

    BISCUITS CROQUANTS AUX NOIX: Porter à presqu’ébulliton ½ tasse de sirop de maïs, ½ tasse de cassonade dans ½ tasse de beurre. Ajouter, 1 tasse de farine, une pincée de sel et 1 tasse de noix hachées. Déposer par cuillerées sur une tôle à biscuits graissée en espaçant de 3 pouces. Cuire de 6 à 8 min à 325*.  

    BISCUITS FRIGIDAIRE: Battre 1 tasse de beurre avec ½ tasse de sucre blanc, ½ tasse de cassonade et 1 œuf. Ajouter 2 tasses de farine, une pincée de sel, ½ c. à thé de soda à pâte et ½ tasse de noix hachées. Former la pâte en un rouleau et le refroidir. Trancher et cuire à 375* dans le haut du four.  

    BISCUITS SABLÉS: Tamiser ¼  tasse de sucre à glacer avec 2/3  tasse de farine et 1/3 tasse de fécule de maïs. Couper dans le mélange ½  tasse de beurre et ajouter un jaune d’œuf, ¼ c. à thé de vanille ou du zeste de citron. Modeler des boules d’un pouce de diamètre. Les mettre sur une tôle à biscuits non graissée. Les aplatir avec une fourchette enfarinée. Cuire 15 min à 300*.  

    BISCUITS SABLÉS ÉCOSSAIS – SHORTBREAD: À ¾ tasse de beurre mou ajouter 1/3 tasse de sucre, 1 c. à thé de vanille et 1 ½ tasse de farine. Étendre dans un moule à tarte et réfrigérer 2 heures. Piquer la surface de la pâte avec les dents d’une fourchette et marquer en 8 pointes. Cuire à 300* environ 1 heure. Saupoudrer de sucre. Pour le shortbread écossais voir le chapitre 25 dans les tartes.  

    CARRÉS AU CAFÉ: Battre ½ tasse de beurre avec 1 tasse de cassonade et 1 œuf. Ajouter 1 ½ tasse de farine, ½ c. à thé de poudre à pâte, ½ c. à thé de bicarbonate de soude, ½ c. à thé de cannelle, ½ c. à thé de sel, 1 tasse de raisins de Corinthe, 1 tasse de noix hachées et 1 tasse de café. Étaler dans un moule de 8X12 beurré. Cuire 30 m à 350*. Couvrir d’un glaçage au café et couper en carrés.  

    —– BOULES SANS CUISSON – MACARONS – MERINGUES – TUILES —–

    BOULES AU RHUM: Battre un jaune d’œuf avec ¼ tasse de sucre à glacer et 2 c. à soupe de beurre mou. Ajouter 2 c. à soupe de Rhum, 2 c. à soupe de chocolat râpé, 1 tasse de chapelure de biscuits vanille et 1 tasse de noix concassées. Former en boules et laisser mûrir quelques jours.

    BOULES AZTÈQUES: Battre 1 jaune d’œuf avec ¼ tasse de sucre à glacer, ¼ tasse de beurre. Ajouter 125 g de chocolat râpé, 1 c. à soupe de Rhum, 1 c. à thé d’extrait de café, ¼ tasse de chapelure de biscuits et 1/3 tasse d’amandes moulues. Mettre au froid. Former en boules, les rouler dans du cacao et dans des graines de sésames grillées.

     

    BOULES BRÉSILIENNES: Ajouter à ¼ tasse de sucre à glacer, ¼ tasse d’amandes en poudre, ¼ tasse de chocolat râpé, 2 c. à soupe de Rhum et quelques gouttes d’essence de café. Former des boules et les rouler dans des granules de chocolat ou dans du chocolat râpé.
    __________
    GÂTEAU GREC (GÂTEAU FROID): Battre 2 jaunes d’œuf avec 2 c. à soupe de beurre mou, ¾ tasse de café, 2 tasses de sucre à glacer, 3 c. à soupe de cacao, 1 livre de biscuits Village en chapelure. Déposer le mélange dans un moule à gâteau et réfrigérer.
    __________
    MACARONS: Battre 5 min 1 blanc d’œuf avec ½ tasse de sucre à glacer. Ajouter 2 c. à soupe de beurre fondu ou de crème, ½ tasse d’amandes en poudre et 1 c. à thé de fécule de maïs. Déposer par cuillerées sur une feuille de papier épais. Laisser reposer 1 heure. Cuire à 200* puis laisser sécher les macarons au four. Quelques amandes d’abricots ajoutent de l’amertume aux amandes douces. (Remplacer les amandes par de la noix de coco râpée). Les macarons doivent rester gommeux, ne pas trop les cuire. Les garder à l’abri de l’air pour que les macarons conservent leur humidité.
     

    – CARRÉS AU COCONUT: Dans un moule à gâteau faire une base avec ½ tasse de beurre, 1 tasse de cassonade, 1 tasse de farine, du sel, ½ tasse de noix hachées et 2 jaunes d’œuf battus. Couvrir d’un mélange fait de 2 blancs d’œufs battus avec1 tasse de cassonade et ½ tasse de noix de coco. Cuire 1 heure à 325*.  

    – CARRÉS AU COCONUT ET AUX ANANAS: Dans un moule faire une base avec ½ tasse beurre, ½ tasse sucre et 1 ½ tasse de farine, du sel et 1 c. à thé de poudre à pâte. Couvrir d’une boite d’ananas écrasé et égouttés et d’une meringue faite de l œuf battu avec ½ tasse de sucre blanc. Y ajouter 1 tasse de noix de coco et 1 c. à thé de beurre fondu. Cuire 30 min à 350*.  

    MACARONS AU COCONUT ET AU CHOCOLAT: À ¾ de tasse de lait condensé sucré ajouter 1 once de chocolat fondu et 1 tasse de noix de coco râpée. Déposer par cuillerées sur une tôle à biscuits beurrée et cuire à 350* dans le haut du four.  

    MACARONS AU COCONUT FRAIS (EAGLE BRAND): À une boite de 15 onces de lait condensé sucré ajouter 2 tasses de noix de coco déchiquetées, 2 tasses de dattes coupées, 1 tasse de noix grossièrement hachées et 2 c. à thé d’extrait de vanille. Faire tomber par cuillerées sur une plaque bien huilée. Cuire à 350*.  

    MAMOURA algérien: Battre un œuf avec 2 c. à thé de sucre. Ajouter 3 c. à soupe de beurre fondu, 6 c. à soupe de semoule de blé moyenne, 6 c. à soupe d’amandes moulues, ½ c. à thé de poudre à pâte et du zeste de citron. Verser dans un moule à pain beurré de 10X6. Cuire à four moyen. Tracer des losanges à la sortie du four et arroser d’un sirop refroidi fait de ½ tasse d’eau, 6 c. à soupe de sucre et 1 c. à soupe d’eau de rose ou de fleur d’oranger. Garnir d’amandes.   

    __________
    MERINGUES: Battre un blanc d’œuf ferme avec quelques grains de sel et 1/8 c. à thé de crème de tarte ou 1 c. à soupe de vinaigre blanc. Ajouter peu à peu 4 c. à soupe de sucre à glacer. Déposer sur du papier fort en formant 4 grosses meringues ou de petits kisses. Cuire 1 ½ heure à 200*. Laisser les meringues dans le four à 140* pour les laisser sécher. Si les meringues ont collées au papier, humecter le papier pour les détacher. Garnir de Lemon curd.
     

    – LEMON CURD: Battre 4 jaunes d’œuf avec 4 c. à soupe de sucre et 2 c. à soupe de beurre mou. Ajouter 4 c. à soupe de jus de citron et cuire au bain-marie jusqu’à épaississement.  


    __________
    TUILES – CIGARETTES – TULIPES: Mélanger sans faire mousser 1 blanc d’œuf avec 2 c. à soupe de sucre à glacer. Ajouter 1 c. à soupe de farine, 2 c. à soupe d’amandes moulues et 1 c. à soupe de beurre fondu. On peut ajouter ¼ tasse d’amandes moulues. Laisser reposer 1 heure. Verser 2 c. à soupe sur une plaque huilée et enfarinée ou sur du parchemin. Étendre mince en ronds de 4″ pour les cigarettes et en ronds de 6″ pour les tulipes. Cuire quelques minutes à 400*. Retirer du four aussitôt que les bords des tuiles prennent couleur. Donner forme immédiatement en utilisant l’intérieur d’un bol pour les tulipes et sous un poids léger (l’appui d’un couteau) pour garder les cigarettes roulées. Si les tuiles deviennent cassantes avant d’être formées, remettre la plaque au four et elles ramolliront. Elles se conservent longtemps si elles sont gardées à l’abri de l’humidité. Servir avec de la crème glacée.

    TUILES AUX AMANDES: Ajouter à la recette précédente 100 gr de pâte d’amandes, 1 jaune d’œuf, 1 c. à soupe de farine et 4 c. à soupe de lait. Huiler et enfariner la plaque. Étaler les tuiles et cuire à 300*.  

    TUILES EN CORNETS: À 2 c. à soupe de beurre mou ajouter 2 c. à soupe de cassonade, 1 c. à soupe de sirop de maïs léger et 1/3 tasse de farine. Étaler à 5 pouces de distance sur une plaque huilée et cuire de 5 à 6 min à 350*. Former en cornets en sortant du four.

    —– BLANC-MANGER – CRÈMES – ÎLES – TRIFFLES —–

    BLANC-MANGER: Délayer 4 c. à soupe de sucre et 4 c. à soupe de fécule de maïs dans ½ tasse de lait froid. Verser dans 1 ½ tasse de lait chaud et cuire au bain-marie jusqu’à épaississement.

    BOUILLIE AU CHOCOLAT: Délayer 1/4 tasse de sucre, 1 tasse de poudre de lait, ½ tasse de fécule de maïs, ¼  tasse de cocoa dans 1 tasse d’eau froide. Verser dans 2 tasses d’eau bouillante à laquelle a été ajoutée ½ tasse de sucre. Il est difficile d’obtenir une sauce lisse : il se créera des mottons. Aromatiser en ajoutant du beurre et de la vanille.  

    CRÈME À L’ANGLAISE: Battre 3 jaunes d’œufs avec 2 c. à soupe de sucre fin jusqu’à épaississement (faire ruban en coulant de la cuillère). Ajouter lentement 1 tasse de lait chaud et cuire au bain-marie sans amener à ébullition. Aromatiser à la vanille. Recouvrir le crème de papier ciré après cuisson pour empêcher qu’une croûte se forme en surface en refroidissant. Cette préparation sert à la préparation de la crème glacée.  

    CRÈME BRÛLÉE CATALANE: Saupoudrer ¼ de pouce de cassonade sur le dessus d’un ramequin de flan refroidi – voir recette plus bas. Faire caraméliser sous le gril en gardant la porte du four entr’ouverte. Répéter l’opération 2 fois. Il doit se former une croûte craquante et le flan doit rester froid.

    CRÈME CARAMEL RENVERSÉE: Caraméliser ½ tasse de sucre avec un peu d’eau. Verser une cuillerée de caramel dans chacun des ramequins. Ajouter le mélange à flan (voir plus bas) et cuire comme un flan. Refroidir et ne démouler qu’au moment de servir.  

    CRÈME PÂTISSIÈRE: Battre 4 jaunes d’œufs avec ¼ tasse de sucre et ¼ tasse de farine. Ajouter 2 tasses de lait chaud et cuire au bain-marie jusqu’à épaississement. Cuire encore 2 minutes à feu lent.   

    – CRÈME CHAUDEAU ANTILLAIS: Ajouter à la crème pâtissière 4 macarons écrasés et un peu d’eau de fleur d’oranger.

    – LAIT FRIT À L’ESPAGNOL: Faire une crème pâtissière épaisse en augmentant la quantité de farine et en ajoutant 1 oeuf. Étendre 1/3″ d’épais dans un moule beurré et faire refroidir. Détailler le préparation en morceaux et les paner à l’anglaise comme pour la fondue parmesane. Frire et saupoudrer de sucre.

    FLAN: Battre légèrement 2 oeufs et 2 jaunes avec ¼ tasse de sucre fin. Ajouter 2 tasses de lait chaud, de la muscade (ou de la vanille ou du Rhum). Verser dans 8 ramequins et cuire au four dans un bain-marie d’eau chaude près d’une heure à 350*.  

    – PETITS POTS: Remplacer le lait par de la crème 35%. Ajouter au choix du chocolat fondu ou du café soluble.

    ILES FLOTTANTES: Battre 2 blancs d’œufs en ajoutant graduellement 3 c. à soupe de sucre fin. Verser par grosses cuillerées dans de l’eau bouillante et cuire quelques minutes. Pour cuisson au micro-ondes déposer chaque portion dans 1 c. à thé d’eau et cuire 30 secondes ou jusqu’à ce que la meringue gonfle et commence à fendre. Égoutter sur du papier absorbant et réfrigérer 1 heure. Servir sur une crème anglaise – voir recette plus bas.  

    ILES MOULÉES: Battre 3 blancs d’œufs et ajouter graduellement 1 tasse de sucre. Verser dans un moule à cheminée beurrée. Cuire dans un bain-marie au four à 350* de 20 à 25 minutes. Refroidir, couvrir et réfrigérer. Démouler. Garnir le centre de morceaux de fruits frais macérés au Rhum. Saupoudrer le tout de sucre glace. Servir avec de la crème anglaise – voir recette plus bas.  

    PANNA COTTA: Chauffer 3 tasses de crème légère avec ½ tasse de sucre. Y fondre 1 enveloppe de gélatine qui a été dissoute dans 3 c. à soupe d’eau froide. Aromatiser à la vanille. Verser dans des ramequins beurrés. Réfrigérer. Démouler sur un coulis de fruits.  

    POUDING AU CITRON: Bien battre 2 jaunes d’œufs avec ½ tasse de sucre, ¼ tasse de beurre mou, ¼ tasse de jus de citron, 1 c. à thé de zeste et 3 c. à soupe de farine. Verser sur 1 tasse de lait chaud et ajouter 2 blancs d’œufs battus. Verser dans un plat beurré ou dans des ramequins. Déposer dans un bain-marie et cuire 30 min à 350*. Servir saupoudré de sucre à glacer.  

    RIZ AU LAIT: Chauffer lentement dans une cocotte à fond épais 2 tasses de lait riche avec ¼ tasse de sucre. Ajouter 1/3 tasse de riz arborio ou à grains longs. Surveiller la cuisson.  

    SABAYON (ZABAGLIONE) italien: Battre 4 jaunes d’œufs avec ¼ tasse de sucre fin jusqu’à épaississement. Ajouter 1 tasse de vin de Marsala ou de vin blanc (Sauternes). Cuire au bain-marie sans amener à ébullition. Retirer du feu et faire mousser le mélange jusqu’à refroidissement.

    TRIFFLE – ZUPPE ANGLAISE (BAGATELLE): Arroser de Sherry ou de Rhum des tranches de gâteau. Les garnir de confitures ou de fruits frais. Verser 2 tasses de crème anglaise sur le tout. Refroidir 12 heures et servir froid.  

    – CASSATA SICILIENNE: Fourrer des tranches de gâteau éponge d’un mélange fait de ricotta sucrée aromatisée au curaçao, de fruits confits et de brisures de chocolat. Se congèle.  

    – DIPLOMATE : Remplacer les tranches de gâteau par des doigts de dame et la crème anglaise par de la crème fouettée qui sera insérée entre les étages de fruits et de biscuits  

    —SANDWICHES PRESSÉS: Beurrer des tranches de pain, les fourrer de fruits frais sucrés et les mettre sous presse.

    TRIFFLE CHAUD (POUDING AU PAIN): Battre 2 oeufs avec ¼ tasse de sucre. Ajouter 2 tasses de lait chaud et verser sur des tranches de pain beurré. Ajouter des raisins secs et de la muscade. Cuire au four 1 heure dans un bain-marie d’eau chaude.  

    VATROUCHKA RUSSE: Battre ¼ tasse de beurre avec ½ tasse de sucre et 3 œufs. Ajouter ½ tasse de crème épaisse, ¼ tasse chacun de raisins ayant trempés dans du Rhum, de fruits confits et d’amandes concassées.  


    —– CRÈME GLACÉE – GRANITÉS – PARFAITS – SORBETS —–
    __________
    CRÈME GLACÉE À
    LA FRANÇAISE: Battre 3 jaunes d’œufs avec ½ tasse de sucre fin. Ajouter 1 ½  tasse de crème 10% réchauffée au micro-ondes. Cuire à feu bas une vingtaine de minutes sans amener à ébullition. Verser dans un moule à gâteau et placer une pellicule de plastique directement sur le mélange. Refroidir au réfrigérateur; ajouter de la vanille, du jus de citron ou des fruits frais. Faire congeler à demi. Battre au mélangeur et recongeler dans un récipient couvert.
     

    GELATO AL LIMONE: Dissoudre 1 tasse de sucre dans 2 tasses d’eau. Ajouter 1 blanc d’œuf battu et le jus de 2 citrons. Congeler dans un récipient peu profond. Passer au robot et recongeler.  

    GRANITÉ: Faire fondre sur le feu ¼ à 1 tasse de sucre et 1 tasse d’eau. Ajouter 1/3 tasse de jus de citron, du zeste et 1 tasse de fruits en purée. Verser dans un récipient peu profond. Couvrir et congeler 2 heures. Brasser à la fourchette pour briser les cristaux. Congeler encore 2 heures en brassant aux 30 minutes. Sortir du congélateur 10 minutes avant de servir. Gratter le granita avec une cuiller et déposer dans des coupes.
    __________
    PARFAIT À L’ÉRABLE: Battre 3 jaunes d’œufs. Ajouter lentement 1/3 tasse de sirop d’érable chaud. Refroidir et ajouter 1 tasse de crème fouettée. Se congèle.
     

     PARFAIT RUSSE: Battre 1 jaune d’œuf avec ¼ tasse de sucre. Ajouter 3 c. à soupe de Rhum, 1 tasse de crème fouettée,  8 onces de fromage à la crème et du zeste d’orange. Se congèle.  

     – PASHKA (Pâques russe): Battre un jaune d’œuf avec ¼ tasse de sucre fin. Ajouter 2 tasses de fromage ricotta, 3 c. à soupe de fruits confits et 3 c. à soupe d’amandes effilées.  

    PARFAIT TORTONI (le célèbre glacier italien Tortoni a créé en 1798 le biscuit fourré de glace): Aromatiser 1 tasse de crème fouettée au Rhum ou au Sherry. Ajouter ½ tasse de macarons moulus. Verser dans des coupes et congeler.
    __________

    SORBET AUX FRUITS: Amener à ébullition 1 tasse de sucre dans 1 tasse d’eau. Verser le sirop bouillant sur 3 blancs d’œufs battus ferme en fouettant constamment jusqu’à ce que le mélange soit ferme et refroidi. Incorporer 1 tasse de crème fouettée et 1 tasse de fruits en purée. Congeler.

    SORBET AUX PÊCHES: Faire un sirop avec ½  tasse de sucre et 1 tasse d’eau. Ajouter ¼ tasse de jus de citron et 3 pêches en purée. Congeler partiellement. Ajouter 2 blancs d’œufs battus et remettre au congélateur.

    SORBET DANS DES ÉCORCES D’ORANGES: Ajouter à ¾ tasse de jus d’orange 2 c. à soupe de sucre. Congeler partiellement. Ajouter 1 blanc d’œuf battu. Déposer dans des ½ écorces d’oranges qui ont préalablement été roulées dans un sirop et dans du sucre à glacer. Congeler.  

    SORBET RAPIDE AUX FRAMBOISES: Mélanger au robot 300 g de framboises congelées, 5 c. à soupe de sucre et 1 blanc d’œuf. Congeler. 

    Gourmandises sans cuisson

    Classé dans : recettes — yacine79 @ 14:22

    Voici des douceurs bien savoureuses, simple a réaliser, sans cuisson et présentables, qui ont un succès fou chez moi en période de fêtes, je vous les conseille vivement. 


    Ingrédients:
     

    Gourmandises sans cuisson  clip_image002
    (1 verre = 200 ml)
     

    - 250 g de beurre.
    - 250 gr de Halwa turque  (Halva ).
    - 1 verre de sucre glace.
    - 1 verre noix concassées.
    - Des céréales pour bébés genre Bledina pour sécher. (que je remplace par des petits beurre moulus, sinon je fais moitie  céréales et moitie petits beurre )
    - Quelques noix entières pour décorer
     


    Pour glaçage:
     

    Une tablette de chocolat au lait (200 gr ).
    - 6 c s de lait.
    - une noix de beurre pour faire briller le glaçage.

    Préparation: 


    - Mélanger beurre et sucre glace, ajouter halwa turque et noix concassées, et sécher avec les céréales pour bébés (sinon sécher avec les petits beurre moulus) , jusqu’à avoir une pâte homogène qui ne colle pas, l’aplatir dans un moule carre ou rectangulaire, la mettre dans le frigo une heure.
     


    - Entre temps préparer le glaçage en faisant fondre la tablette de chocolat avec le lait, et a la fin ajouter la noix de beurre et éteindre.
     


    - Couper en carrés et les plonger la face de chaque carré dans le glaçage et mettre dessus chaque carré une noix, laisser sécher au frigo, et mettre dans des caissettes.
     

    12
     

    maminou's cuisine et décora... |
    I love food |
    recette de patisserie |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | club oenologie velizy
    | potager la mayanne
    | sucrésalé de sasa